Pour savoir comment notre système solaire s’est formé, les astronomes observent de jeunes étoiles. Malheureusement, celles-ci sont le plus souvent relativement lointaines, et leur observation n’est pas franchement aisée. Une de ces jeunes étoiles est maintenant apparue dans le voisinage de notre système solaire.

Une étoile se forme lorsqu’un nuage de gaz froid s’effondre sous son propre poids. Tandis que la gravité comprime le nuage, celui-ci devient si chaud qu’il commence à briller: une étoile est née. Cependant, à ce stade, aucune réaction nucléaire n’a encore eu lieu dans l’étoile, c’est la gravité qui la fait briller. Notre Soleil par exemple, a passé 50 millions d’années a briller sous l’effet de la gravité, avant d’entrer dans ce qu’on appelle la « séquence principale »: les protons fusionnent et forment de l’hélium, comme le Soleil continue de le faire aujourd’hui.

L’étoile AP Columbae se trouve dans la constellation de la Colombe, au sud de la brillante constellation d’Orion. Située à seulement 27 années-lumière, l’étoile n’a pas encore initié de réaction nucléaire, brillant toujours sous l’effet de la gravité. Bien que l’étoile soit sombre et rouge, elle est quatre fois plus brillante qu’elle ne devrait l’être, étant deux fois plus brillante qu’une étoile de même couleur dans la séquence principale.

Adric Riedel de la Georgia State University à Atlanta et ses collègues ont observé que AP Columbae possède des niveaux de lithium plutôt élevés, confirmant ainsi qu’il s’agit de la plus proche proto-étoile jamais observée. En effet, le lithium étant détruit par les réactions nucléaires à faible température, les étoiles « adultes » n’en comportent quasiment pas (comme le Soleil), contrairement aux étoiles beaucoup plus jeunes.

© Adric Riedel/RECONS/SMARTS

Les choses deviendraient encore plus intéressantes si l’étoile possède des planètes. Si tel est les cas, ces planètes sont si jeunes qu’elles devraient être encore chaudes, et émettre de la lumière dans l’infrarouge proche, détectable par les astronomes. Cette étoile est si proche que leur détection devrait être assez simple, en tout cas beaucoup plus facile que pour celles orbitant des étoiles plus lointaines. Aussi, si des planètes existent autour de AP Columbae, cela pourrait nous donner une idée de ce à quoi notre système solaire ressemblait alors qu’il était encore extrêmement jeune.

De tels cas ont déjà été observés, avec l’étoile Beta Pictoris par exemple. Située à 63 années-lumières, les astronomes ont découvert une planète géante en orbite autour d’elle.

Comment une étoile telle qu’AP Columbae s’est-elle retrouvée si proche de nous? La solution pourrait venir d’un amas stellaire situé à 450 années-lumière dans la constellation des Voiles. Riedel suggère qu’une étoile de l’amas aurait pu exploser, projetant ainsi d’autres étoiles dans une vaste région de l’espace. Bien que séparées par des centaines d’années-lumière, ces étoiles se déplacent ensemble. AP Columbae partage le mouvement des étoiles de ce groupe, et s’est donc probablement formée avec ces autres étoiles, il y a 40 millions d’années. Notre Soleil, lui, est déjà 100 fois plus vieux.

 

Référence

Articles similaires:

Ouverture du forum!
Une étoile qui ne devrait pas exister?
Bonne année 2012!