Les fans de Star Wars s’en souviendront sûrement: Tatooine, la planète de Luke Skywalker, possédait deux soleils. C’est exactement ce que les astronomes ont aujourd’hui découvert, une planète en orbite autour d’une paire d’étoiles.

Avant tout, si l’envie vous prenait d’aller sur Kepler 16b (le nom de cette planète), sachez qu’il vous faudrait voyager un peu plus de 200 années-lumière, et qu’une fois là-bas, vous ne pourriez de toutes façons pas vous installer confortablement à la surface: la planète est une géante gazeuse.

Le système stellaire binaire dans lequel elle se trouve est composé d’une étoile orange, et d’une autre rouge, plus petite, qui complètent leur orbite l’une autour de l’autre en 41 jours. La distance les séparant est à peu près la moitié de celle séparant Mercure et le Soleil. Elles possèdent respectivement des masses d’environ 69 et 20% celle du Soleil.

La planète Kepler 16b a été découverte grâce au télescope spatial Kepler de la NASA, qui détecte les variations de luminosités dues au passage de la planète devant ses étoiles. Son orbite est quasiment circulaire, avec les deux étoiles au centre: une année dure 221 jours.

Les deux étoiles passent l’une devant l’autre, et Kepler détecte les faibles variations dans le temps de ces éclipses, dues à la gravité de la planète qui influence très légèrement la trajectoire des deux étoiles.

© NASA/JPL-Caltech/T. Pyle

Il y a déjà eu des indices de planète orbitant deux étoiles, mais aucun transit planétaire n’avait été confirmé. On a également trouvé des planètes orbitant une seule étoile dans un système à plusieurs étoiles. La planète découverte par Kepler rappelle davantage Tatooine parce qu’elle orbite deux étoiles, qui formeraient une paire resserrée dans le ciel.

Malheureusement, il serait impossible de profiter du spectacle sur place; la planète est une géante gazeuse de la masse de Saturne. Alors à moins d’avoir un tapis volant ou le costume d’Iron Man, impossible d’observer un double coucher de Soleil.

Aussi, la vue serait de toute façon bien différente de celle offerte dans Star Wars. Tatooine orbite deux étoiles apparemment identiques, alors que les étoiles de Kepler 16b sont de tailles et de couleurs différentes. La plus grosse étoile est également 100 fois plus brillante que sa compagne rouge.

© Absolute Films

Depuis la planète, les deux étoiles seraient séparées d’une vingtaine de degrés au maximum – la taille de vos poings fermés, bras tendus. Enfin, à cause de leur danse l’une autour de l’autre, la distance les séparant dans le ciel changerait constamment.

Il y aurait de nombreuses éclipses. Une fois par orbite, l’étoile orange passerait devant sa compagne, la cachant complètement. Aussi une fois par orbite, l’étoile rouge passerait devant l’autre étoile beaucoup plus grosse, apparaissant comme une boule de feu rouge entourée d’un brillant anneau orange.

Si l’on s’autorise quelques spéculations, la présence de vie dans ce système n’est pas impossible. Une planète comme Kepler 16b peut en théorie posséder une ou plusieurs lunes rocheuses. De telles lunes sont en général plutôt froides, mais les températures seraient un peu plus élevées lorsque la planète est au plus proche de la plus grosse des deux étoiles. Cela serait-il suffisant pour assurer la présence d’eau liquide? C’est malheureusement difficile à dire, très peu de recherches ayant été faites au sujet de planètes orbitant des étoiles binaires.

Enfin, ce n’est pas la première fois qu’un des mondes de Star Wars se retrouve dans le monde réel. La planète Kamino, dans le film de 2002 L’Attaque des Clones, était entièrement recouverte d’eau: la planète GJ 1214b, découverte en 2009, possède une masse et une densité qui suggèrent qu’il s’agit d’une planète océan.

 

Référence

Science, DOI: 10.1126/science.1210923

Articles similaires:

Un aperçu du destin de Mercure
L'histoire mouvementée de la Lune en trois minutes
Curiosity s'est posé sur Mars!