La polémique était née il y a quelques mois: des scientifiques affirmaient avoir observé des neutrinos voyageant à des vitesses supérieures à celle de la lumière. Ce résultat avait alors été vivement commenté, puisqu’il viole apparemment la relativité restreinte d’Einstein, d’après laquelle rien ne peut se déplacer plus vite que la lumière.

Du côté de ceux qui contestaient les résultats de ces observations (c’est à dire à peu près tout le monde…), on envisageait un problème de GPS. Il semblerait en effet qu’il y ait un problème avec ce dernier… D’après le site ScienceInsider, le responsable serait un câble défectueux reliant le système GPS à un ordinateur.

Un peu plus tard dans la même journée (hier), James Gillies, porte-parole du CERN, nous apprenait qu’il y avait effectivement des doutes quant à la fiabilité des résultats.

Afin de confirmer la possible (très très probable) erreur, de nouvelles mesures devront être effectuées.

Les physiciens de l’expérience OPERA, à l’origine de ces résultats, avaient annoncé lors de leur publication avoir tout recontrôlé et revérifié durant plusieurs mois avant de rendre les résultats publics. Un second test en Novembre dernier avait semble-t-il confirmé les résultats de l’équipe.

Gillies a enfin ajouté qu’un communiqué complet sera rendu demain.

Le relativité restreinte est probablement l’une des théories ayant subi le plus grand nombre de tests à ce jour, sans jamais faillir. Aussi, il est quasiment certain que les résultats de l’expérience OPERA sont incorrects. Il semblerait bien finalement que l’avenir de ces résultats ne tiennent qu’à un « câble »…

Articles similaires:

Energie noire... Magnétisme noir?
Le Big Bang remis en question?
Quand la relativité restreinte va plus vite que la lumière