D’après une récente étude, la matière noire serait étrangement absente du voisinage de notre Soleil. Cependant, une nouvelle analyse affirme que ces calculs sont erronés, basés sur de mauvaises hypothèses. Celle-ci indique que la matière noire serait bel et bien là.

La première étude, supposée montrer l’absence de matière noire dans une région entourant notre système solaire, avait analysé les mouvements de plus de 400 étoiles dans un rayon de 13000 années-lumière autour du Soleil, afin de déterminer la masse de matière (visible et noire) présente dans cette région.

Selon Jo Bovy et Scott Tremaine de l’Institute For Advanced Study à Princeton, l’équipe qui a publié ses résultats a fait une petite erreur.

L’équipe menée par Christian Moni-Bidin s’était concentrée sur des étoiles dont l’orbite les menait à des distances assez éloignées du disque galactique. Elle a utilisé la vitesse à laquelle ces étoiles orbitent le centre de la Voie Lactée afin de déterminer l’influence de la matière environnante sur leur mouvement. L’équipe a supposé que la vitesse des étoiles est la même quelle que soit la distance les séparant du centre galactique. Les observations d’amas de poussière ont montré que ceci est vrai pour de jeunes étoiles en orbite dans le disque galactique, qui se déplacent majoritairement le long d’un cercle quasiment parfait.

Mais les étoile qui sont en orbite très au-dessus ou très en-dessous du disque ne peuvent pas avoir une orbite circulaire, affirme Bovy. Les seules étoiles se trouvant à de telles distances ont été éjectées du disque par la matière dans les bras spiraux de la Galaxie, les envoyant ainsi sur des orbites très elliptiques.

Ceci a pour conséquence une vitesse variable, dépendante de la distance au centre de la galaxie. En moyenne, Bovy et Tremaine ont trouvé que ces étoiles ont une vitesse plus faible que celle supposée par Moni-Bidin et ses collègues. Ainsi, la première équipe de chercheur aurait sous-estimé la masse totale de matière dans le voisinage du Soleil.

Après une nouvelle analyse des données, Bovy et Tremaine ont trouvé une quantité de matière noire en accord avec les prédictions théoriques. Enfin, pas tout à fait: d’après ces nouveaux calculs, il y aurait en fait jusqu’à 20% de matière noire en plus que ce que les astronomes pensaient jusque-là!..

Cela, d’après Bovy, est de bon augure pour les tentatives de détection de matière noire sur Terre. Tentatives qui, rappelons-le, ont jusque-là toutes échoué…

 

Référence

On the local dark matter density, Jo Bovy, Scott Tremaine: arXiv:1205.4033v1

 

Articles similaires:

Un aperçu du destin de Mercure
Le mystérieux bourdonnement de la Voie Lactée
Une nouvelle théorie unifie matière noire et énergie noire