Le nombre de planètes découvertes dans notre galaxie ne cesse de croître, et il pourrait bien atteindre des sommets… D’après différentes observations, notre seule galaxie contiendrait des centaines de milliards de planètes!

C’est un résultat qui n’est pas tout à fait inattendu, les récents progrès accomplis avec les différents moyens d’investigation tendent à montrer que les planètes dans notre galaxie sont quelque chose de commun. Mais tout de même, avec plusieurs centaines de milliards, ce n’est plus seulement commun, c’est tout simplement monstrueux.

Ces nouveaux résultats ont été obtenus grâce à l’étude de l’effet de microlentille (microlensing en anglais). De quoi s’agit-il, exactement? En quelques mots, la gravité d’une étoile ou d’une planète peut dévier la lumière en provenance d’une étoile plus lointaine, augmentant brièvement son éclat. En analysant cette variation dans le temps, il est possible de déterminer la masse de l’objet responsable de cette augmentation, on parle ainsi de « lentille ». Lorsqu’une étoile passe devant une autre, il y a d’abord une augmentation de l’éclat, puis une baisse; dans le cas où une planète est en orbite autour de l’étoile la plus proche, un second pic plus petit apparaît.

Comme vous pouvez l’imaginer, l’observation de ce type de phénomène n’est pas simple, elle requière des conditions d’alignement très rares. Il est donc nécessaire d’observer un très grand nombre d’étoiles. Les astronomes ont en conséquence mené des observations à grande échelle, et ont utilisé deux télescopes dans le but de dénicher ces pics d’éclat, observant plusieurs millions d’étoiles.

Après six années d’observation, ils ont découvert trois planètes en orbite autour d’autres étoiles et agissant comme des lentilles. Une seconde… seulement trois?!! Ce résultat n’est en fait pas si mauvais qu’il paraît. Combiné à d’autres observations, et en tenant compte statistiquement du nombre de lentilles qui n’ont pas été observées, les astronomes peuvent extrapoler à un certain niveau de confiance le nombre et le type d’exoplanètes peuplant la Voie Lactée.

Leur résultat est éloquent, il y a probablement des centaines de milliards de planètes dans la Voie Lactée seulement. Etant donné qu’il y a quelques centaines de milliards d’étoiles dans la galaxie, cela signifie qu’il y aurait en moyenne une à deux planètes autour de chaque étoile. Evidemment, il s’agit d’une moyenne: certaines étoiles pourraient bien n’avoir aucune planète quand d’autres en auraient plusieurs.

© ESO/M. Kornmesser

Les choses deviennent intéressantes lorsqu’on observe leurs résultats en fonction du type de planète. En tout, environ 17% (avec une incertitude de +/- 6 à 9%) d’étoiles possèdent des Jupiter chaudes, 52% (+/- 22 à 29%) d’étoiles abritent des planètes avec une masse proche de celle de Neptune, et enfin 62% (+/- 35 à 37%) d’étoiles ont des planètes avec une masse 5 à 10 fois celle de la Terre! Même en prenant en compte les incertitudes plutôt importantes, cela montre que de très nombreuses étoiles possèdent des planètes, et il est probable que la plupart d’entre elles en ont effectivement. Ce qui semblait une exception il y a encore quelques années devient aujourd’hui la règle: la plupart des étoiles abritent des planètes!

Mais où sont les planètes avec une masse similaire à la Terre dans tout ça? Malheureusement la méthode utilisée dans cette étude ne permettait pas leur détection. Malgré tout, étant donné que d’autres résultats montrent que les planètes de faible masse sont elles aussi abondantes – ce qui est apparemment confirmé par ce nouveau résultat, il semblerait que les planètes ayant une masse semblable à la nôtre soient très communes. Il est bien sûr trop tôt pour affirmer quoi que ce soit de manière définitive, mais d’autres résultats encore une fois tendent à renforcer cette idée.

Il est également bon de préciser que l’on ne parle ici que des planètes orbitant d’autres étoiles. L’année dernière, une autre étude a montré que la galaxie était probablement remplie de planètes vagabondes: celles-ci se compteraient en milliards, à peu près autant que d’étoiles dans la galaxie. Bref, apparemment, les planètes ne manquent pas dans la Voie Lactée…

Je finirai par ajouter qu’il y a une vingtaine d’années, les seules planètes que nous connaissions étaient celles… de notre système solaire. Aujourd’hui, plus de 700 planètes ont été découvertes dans la galaxie, et plusieurs milliers sont dans l’attente d’être confirmées. Celles-ci ne sont pas apparues en vingt ans, ce sont nos moyens d’observation qui se sont considérablement améliorés. Il se pourrait bien que dans une autre vingtaine d’années, on ait la ferme certitude que la galaxie est « inondée » de planètes.

J’ai même envie de dire qu’avec des centaines de milliards de planètes, il ne serait pas surprenant que la vie se soit développée ailleurs… Nous verrons!

 

Référence

A.Cassan et al. One or more bound planets per Milky Way star from microlensing observations

Nature 481, 167–169 (12 January 2012) doi:10.1038/nature10684

Articles similaires:

50 nouvelles planètes dans notre Galaxie
Le ciel du Yosemite
Une super-Terre... d'eau